Les forces d’occupations ont effectué un raid dans les locaux d’Addameer et ont volé des biens

Printer-friendly versionPDF version
19 September 2019
Jeudi 19 septembre, aux alentours de 2h du matin, les forces d’occupation israéliennes ont effectué un raid dans les locaux de l’association Addameer qui défend les prisonniers politiques et les droits de l’homme.
L’armée israélienne y a volé 5 ordinateurs portables, des cartes mémoires, trois disques durs, plusieurs livres et a fouillé tous les bureaux. 
 
C’est la troisième fois que les forces d’occupation effectuent un raid de la sorte dans les locaux d’Addameer, le premier était en 2002 et le second en 2012.
Addameer maintient que ces raids à répétitions ne l’empêchera pas d’effectuer sa mission pour les prisonniers politiques palestiniens. L’association Addameer continuera de soutenir les prisonniers palestiniens face à toutes les violations des droits de l’homme dont ils souffrent, incluant la torture, la détention arbitraire et les mauvais traitements.
Addameer considère ce raid comme une partie des attaques systématiques et incessantes contre la société civile palestinienne. Ces attaques visent les organisations qui jouent un rôle dans la lutte contre les violations de l’occupant et qui portent responsable l’occupant de ses violations. Cela fait également partie de la campagne de l'occupant visant à réduire la marge de manœuvre, à délégitimer et à couper les fonds des organisations de défense des droits de l'homme et de la société civile.